Event

Atelier d’évaluation sur l’état de préparation de la Cote d’Ivoire au commerce électronique

  • 03-03-2020
  • ECONOMIE

 

Ce mardi, 03 mars 2020 à 09h00 à l'hôtel Tiama , le Ministre de l'Economie Numérique et de la Poste, Monsieur Mamadou SANOGO a pris part avec le Ministre du Commerce et de l'Industrie Monsieur Souleymane DIARRASSOUBA, à un atelier d'évaluation sur l'état de préparation de la Côte d'Ivoire au commerce électronique.

Cet atelier est une initiative de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement ( CENUCED) qui vise à identifier, évaluer les potentialités de la Côte d'Ivoire et accompagner les acteurs du secteur pour le développement du commerce électronique.

Nous vous proposons l'intégralité de l'intervention du Ministre de l'Economie Numérique et de la Poste:

Monsieur le Ministre du Commerce et de l’Industrie ;

Madame ou Monsieur le Représentant de la CNUCED ;

Mesdames et Messieurs les Représentants de l’UPU, de ITC et de Consumers International ;

 

Honorables Invités ;

Mesdames et Messieurs ;

Chers participants,

Je voudrais, avant tout propos, souhaiter la bienvenue à toutes les structures publiques et privées, qui nous font l’honneur et le plaisir de prendre part à cette mission d’évaluation sur l’état de préparation de la Cote d’Ivoire au commerce électronique organisée conjointement avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie et la CNUCED.

Je voudrais saisir les circonstances présentes pour renouveler, au nom du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, et en mon nom propre, nos chaleureuses salutations à la CNUCED qui ne ménage aucun effort afin de permettre aux pays en développement y compris les pays les moins avancés d’évaluer leur écosystème afin qu’ils puissent mieux participer et bénéficier du commerce électronique.

Votre choix d’organiser cette mission à Abidjan confirme que notre pays est un pays stratégique pour le développement du commerce électronique en Afrique.

 

Mesdames et Messieurs,

Très tôt, la Côte d’Ivoire a compris que le commerce électronique donnerait une nouvelle assise à son économie et qu'il fallait donc figurer parmi les pays précurseurs. Il fallait donc se munir d'un cadre réglementaire sécurisant, idoine à cette nouvelle forme d'échange commercial, attrayant pour les investisseurs du secteur de l’économie numérique. C’est la raison pour laquelle le Gouvernement a pris le commerce électronique à bras-le-corps et en a fait une action prioritaire.  

La loi n° 2013-546 du 30 juillet 2013 relative aux transactions électroniques met en place un arsenal juridique très complet qui comprend la reconnaissance de l’écrit et de la signature sous forme électronique. Cette loi leur accorde la même force probante que l’écrit sur support papier et la signature manuscrite, sous certaines conditions. Elle fixe les règles de la sécurité des transactions électroniques.

Le commerce électronique est promu à une forte croissance en raison du développement de l'Internet en Côte d’Ivoire et de la progression rapide de l'accès à ce réseau notamment dans les pays d’Afrique qui ont un fort potentiel d’évolution.

En effet, nous voyons des entreprises comme Jumia.ci, cdiscount.ci, la librairie de France groupe, abidjan.net, pour ne citer que ceux-là qui changent les habitudes d’achat des ivoiriens. Un ivoirien peut se faire livrer un repas chez lui à la maison tout simplement en passant une commande, des services permettant de commander un taxi en ligne existent, etc.

Chers participants,

Le commerce électronique est en pleine essor et attire de plus en plus de distributeurs, allant des simples particuliers aux plus grandes entreprises de la place.

Comment optimiser ce succès du commerce électronique et en tirer des profits substantiels ? Voilà le vrai enjeu de cet atelier qui permettra de mettre en évidence l’état de préparation de la Côte d’Ivoire au commerce électronique.

Faire du commerce électronique est, en apparence, simple mais nécessite un certain nombre de prérequis. Des infrastructures TIC aux solutions de paiement, des efforts restent à fournir afin de permettre l’essor véritable du commerce électronique en Côte d’Ivoire.

Un des maillons essentiels du commerce électronique est le consommateur :

  • Sa protection et ses intérêts sont-ils suffisamment pris en compte en Côte d’Ivoire ?
  • De nouveaux défis tels que les données à caractère personnel et non personnel qui sous-tendent cette activité, sont-ils suffisamment maitrisés ?

Il y a lieu d’adresser efficacement tous ces aspects du commerce électronique afin d’assoir la stratégie nationale tant recherchée. 

Mesdames et Messieurs,

Cette mission, qui est le fruit de la collaboration entre les parties prenantes, et surtout du soutien indéfectible de la CNUCED, permettra d’évaluer la maturité du commerce électronique de la Côte d’Ivoire en termes d’infrastructure, de cadre juridique et règlementaire approprié, de logistique, de plateformes dédiées. Un des pans essentiels de cette activité est le consommateur : sa protection et ses intérêts sont-ils suffisamment pris en compte en Côte d’Ivoire de nouveaux défis tels que les données à caractère personnel et non personnel sous-tendent cette activité, sont-ils suffisamment maitrisés ? Il y a lieu d’adresser efficacement tous ces aspects du commerce électronique afin d’assoir cette stratégie nationale tant recherchée. 

Je voudrais saisir l’opportunité que m’offre la tenue de cette mission, pour exprimer le soutien du Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste, aux entreprises et aux startup exerçant dans ce domaine et les encourager à participer aux travaux, afin de faire remonter leurs attentes et leur vision qui nous permettra de mieux adresser les questions liées à ce secteur d’activité.

Enfin, je remercie toutes les organisations et associations nationales, dont la mission contribue à l’essor de ce secteur, et les assure de notre soutien afin que leur action soit encore plus efficace.

Sur ce, je vous souhaite un plein succès à vos travaux.

 

Je reste attentif aux observations qui seront les vôtres quant à la structuration de la stratégie nationale en matière de commerce électronique.

 

Je vous remercie pour votre disponibilité et votre écoute.

Actualité :