Event

Le ministre Roger ADOM a participe à la 9ème édition de la CGECI ACADEMY.

  • 29-10-2021
  • TIC EN COTE D'IVOIRE

Le ministre Roger ADOM a participé ce jeudi 28 octobre 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire, au Panels organisés par le secteur privé ivoirien à l'occasion de la 9ème édition de la CGECI ACADEMY.

Cette 9ème édition de la CGECI ACADEMY avait pour thème principal "Crises et résilience des entreprises en Afrique.

Le ministre a décliné la politique de l'État de Côte d'Ivoire en matière de révolution numérique et de lutte contre la cybercriminalité.

En ce qui concerne la révolution numérique, le ministre a précisé l'ambition du Président de la République tout à dressant le tableau des avancées dans le domaine.
"En matière d'économie numérique, la première ambition du président de la République Son Excellence Alassane OUATTARA et du Premier Ministre ACHI Patrick est de parvenir à court terme à une réelle employabilité".

Se voulant rassurant, le ministre précise que notre pays, a l'instar d'autres pays africains, n'est pas en retard en matière de révolution numérique. "En Côte d'Ivoire, nous avons aujourd'hui 26 millions d'habitants pour 40 millions de téléphones mobiles avec un taux de pénétration qui dépasse les 150%"

Au niveau du mobile banking, les dernières statistiques montrent que sur 26 millions d'habitants, il existe 24 millions de comptes, au-delà de 80%.
Cela montre clairement le dynamisme du secteur et l'amorce de la transition numérique.

Cette accélération de la transformation numérique est cependant freinée par deux défis majeurs.

D'abord le renforcement du secteur informel qui est insuffisamment automatisé en matière de compétences digitale en raison de la nature des métiers et au manque de volonté de faire du profit.

Le second défi est le formation. L'accélération de la transformation numérique se voit stoppée dans son élan par une insuffisance dans le capital humain. C'est pourquoi l'Etat investit dans la formation afin de permettre à notre système éducatif de former suffisamment de personnes dans le domaine de la robotique, la digitalisation et le numérique.

L'Etat de Côte d'Ivoire a mis en œuvre une stratégie de transformation numérique de son économie, basée sur sept axes stratégiques, permettant aux PME d'evoluer, de créer de la valeur et des emplois. Il s'agit :

1. La création d'infrastructures qui facilitent la transformation numérique. L'installation de data center, l'internet pour tous, la réduction de la facture numérique et territoriale constituent des réponses à cette ambition.

2. l'État œuvre à rattraper le retard au niveau des services numériques, notamment au niveau de l'administration.

3. La facilitation de l'accès des populations aux services numériques.

4. L'accélération du développement de compétences locales pour créer et optimiser des solutions d'autonomisation numériques.

5. L'existence d'un environnement des affaires incitatif au niveau technologique. La loi Start-Up act, en élaboration, une fois adoptée, devra permettre à la jeunesse ivoirienne d'entreprendre plus facilement dans le domaine du numérique.

6. Les initiatives dans le domaine de l'innovation doivent permettre d'améliorer les conditions de vie des populations.

7. La lutte contre la cybercriminalité en créant un environnement de confiance pour les investisseurs nationaux et étrangers

Sur la cybersécurité, le ministre a décliné la stratégie nationale en plusieurs axes majeurs.

Les textes de loi doivent évoluer pour s'adapter rapidement aux nouvelles mutations technologiques.

Cela permet de garantir pour les PME aussi bien que les individus, un cyber espace plus sécurisé. La sécurité dans le domaine du numérique relève du pouvoir régalien de l'État

La sécurité du cyber espace instaure la confiance nécessaire à la création et au renforcement de structures spécialisées en cybersécurité.

SERCOM MENUTI / OY

Actualité :